La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

  Si vous savez parler, vous savez chanter !

 

  

Dessin de Thomas AlzéalDessin de Thomas AlzéalIl y a plusieurs façons de chanter : 

  • Tout seul, dans la salle de bain, ou dans la voiture, quand il y a du bruit autour qui couvre la voix, avec la radio ou l'aspirateur, afin de ne pas s'entendre trop, mais chanter quand même !
  • À deux, avec un professeur, un guide qui aide à trouver des repères et qui donne des appuis avec la technique vocale.
  • A plusieurs en chorale, en groupe, ensemble.

 

Ce qui est sûr c'est que l'envie de chanter est là, bien présente, souvent refoulée grâce à de grands pédagogues qui n'ont rien trouvé de mieux que de dire à l'enfant "tu peux faire du play-back mais ne chante pas, c'est trop faux !", " Il vaut mieux que tu te taises !"

Dessin de Thomas AlzéalDessin de Thomas Alzéal

C'est cet enfant devenu adulte que je retrouve bien des années plus tard, avec une demande souvent récurrente : "je ne sais pas chanter mais j'aimerais bien faire quelque chose avec ma voix, vous pouvez m'aider ? "Alors nous faisons une première vocalise et surprise ! Ce n'est jamais faux ! La voix est malhabile, ne ressemble pas à ce que la personne voudrait, hésite, mais c'est juste, les notes sont là.

 

Marie-Louise Aucher, fondatrice de la Psychophonie disait : 
"Si vous savez parler, vous savez chanter, 
ce n'est pas plus compliqué que ça !"

 

Dessin de Thomas AlzéalDessin de Thomas AlzéalLorsque j'anime les ateliers avec les femmes enceintes, je travaille dans la salle d'attente du cabinet de sage-femme, et les mamans qui viennent en consultation nous écoutent. Souvent, elles posent des questions et lorsque je leur propose de participer, d'essayer, elles s'enfuient avec cette même sentence: "oh non ! ce n'est pas pour moi, je chante comme une casserole !"

Et cette fausse conviction les fait passer à côté de moments tout simples
et du bonheur de chanter pour son bébé.

 

On dirait qu'il faut du courage pour oser chanter, et pour faire le pas d'être accompagné. Pourtant chanter fait partie de l'histoire de l'Homme depuis la nuit des temps, depuis les premiers babils du tout petit qui joue avec sa voix et se fait vibrer. 
Nous sommes des êtres vibratoires !

Nous nous sommes coupés de cette évidence, de ce partage intense et profond, hors les mots,
de cette expression de soi si intime et si jubilatoire !

Pourquoi ?

Le bruit, la télé, le stress, l'explosion de la famille, le manque de temps, la peur de ce que l'on va penser de nous... 

Chanter fait du bien ! 

Le chant et la vibration sont la voie directe qui mène aux émotions. Au cours de nos vies, nos expériences et nos deuils nous font éprouver une multitude d'émotions que nous allons plus ou moins bien vivre. Certains se diluent et disparaissent, d'autres s'ancrent en nous et nous pèsent. Ce sont comme de petites lampes qui restent sans cesse allumées et qui consomment de l'énergie à notre insu.

Lorsqu'on met le doigt sur l'événement lié à cette émotion, elle jaillit, aussi intense qu'à l'origine et les larmes coulent bien souvent. Si rien n'est fait, on la retrouvera encore et encore, toujours aussi vive et douloureuse, jusqu'au jour où, avec une prise de conscience, le travail d'accueil, de consolation et de paix se fera.